Le Domaine familial de l'Epervière a été repris en 2012 par la troisième génération, Julie Portaz. Le nom du domaine évoque le nom d'une fleur qui pousse sur les éboulis montagneux.