Le Beaujolais Nouveau, événement commercial ou rendez vous incontournable ?

Le Beaujolais Nouveau, événement commercial ou rendez vous incontournable ?


Qu'est ce que c'est ?

Produit sur les appellations Beaujolais et Beaujolais-Villages, il s'agit d'un vin primeur, donc un vin commercialisé immédiatement après la fin de sa vinification, d'où le terme de vin nouveau.

En effet la majorité des vins sont élevés en cuves (inox, béton...) ou dans les fameux fûts de chêne pendant plusieurs mois, voir plusieurs années avant d'être mis en bouteille et donc commercialisés.

L'élevage apportant au vin de la structure, le Beaujolais Nouveau est donc un vin plutôt léger et fruité (d'autant que nous sommes sur le cépage Gamay), qu'il est préférable de boire dans l'année (enfin bon courage si vous trouvez encore une bouteille en vente au-delà de deux semaines après sa commercialisation !).

Quand ?

Le 3ème jeudi de novembre. Pourquoi donc ce jour précis me direz-vous ? Et bien sachez qu'à la base, la date de sortie du Beaujolais Nouveau était fixée au 15 novembre. Cela dit, compliqué à vendre une bouteille lorsque cette date tombe un dimanche... D'où le changement au 3ème jeudi de novembre en 1985.

Il faut remonter un peu plus loin dans le passé pour comprendre l'origine de tout ça. En effet, en 1951, un arrêté national interdit la vente des vins d'appellation avant le 15 décembre de l'année de vendange. Coup dur pour les vignerons du Beaujolais ! Heureusement ils ne se sont pas laissé faire, c'est pourquoi après négociation, ils obtiennent le droit de vendre leurs vins le 15 novembre (puis le 3ème jeudi de novembre), avec pour condition d'inscrire « Nouveau » sur leurs bouteilles.

Petite astuce, si vous ne pouvez pas attendre et que vous voulez absolument boire du Beaujolais Nouveau avant tout le monde, il vous suffira de prendre un billet d'avion pour le Japon. Et oui, grace au décalage horaire... Toujours en avance sur tout ces japonais !

Quel goût ça a ?

LA BANANE ! Alors s'il vous plait, sortez ce mot de votre tête.

L'influence médiatique que génère cet événement nous rabâche toujours un peu les mêmes choses, les mêmes termes pour vendre. Et pour cause, ça marche ! Étiquettes colorées (voir kitsch), pubs à gogo... C'est un réel événement médiatique.

Mais quand on sort un peu de tout ça et qu'on déniche les petites pépites, vins sans prétention, c'est bien autre chose ! On retrouve des vins avec une grande buvabilité, une grande fraicheur, aux notes de petites baies de fruits rouges croquants, c'est une réelle gourmandise à titiller vos papilles ! Bien entendu ça diffère d'un domaine à un autre, mais les grandes lignes sont là.

On peut dire merci à la macération carbonique pour ce goût et cette fraicheur. Pour la faire courte, c'est une macération en grappes entières dans une cuve saturée en CO2.

Alors, est ce que ça vaut la peine ?

Et bien oui, totalement ! Comme je vous le disais un peu plus haut, il suffit, comme pour n'importe quel autre vin, de s'orienter vers des vignerons qui travaillent avec des vraies valeurs, avec passion, et là vous aurez des vrais vins intéressants pour vous faire plaisir, par exemple autour d'un apéro entre potes. Après tout, le 3ème jeudi de novembre, c'est presque le weekend...

Alors je vous attends très vite ! (en plus chez Conroy Vins et Spiritueux on aura plusieurs petites pépites...)

Découvrir les Beaujolais Nouveaux 2022 >>

    Laisser un commentaire